Conseils - Le recours à l’architecte

vendredi 27 août 2010, par Eléonore

Share |

Obligatoire en Belgique pour tous travaux soumis à l’obtention d’un permis d’urbanisme, le recours à un architecte pour des travaux de rénovation en France est dans la grande majorité des cas laissés à l’appréciation du maitre d’ouvrage.

La plus-value :

En tant que professionnel du bâtiment, l’architecte apporte au projet ses connaissances, techniques, énergétiques, patrimoniales… ainsi qu’une vision globale du bâtiment, il pourra ainsi vous informer de ce qui est possible ou non de réaliser. Il a pour rôle d’optimiser la conception de votre projet en cherchant le meilleur équilibre entre vos besoins, vos envies, votre mode de vie en restant dans les limites de votre budget. C’est à vous de définir l’étendue de ses missions, qui peuvent aller de la mission de base - la constitution du dossier de permis d’urbanisme ou de déclaration des travaux - à la consultation des entreprises, au suivi et la coordination du chantier jusqu’à la réception des travaux. En Belgique, si votre chantier nécessite un permis d’urbanisme, l’architecte est obligatoire autant pour l’introduction du dossier que pour le suivi du chantier et la réception des ouvrages.

L’architecte, en plus de la réalisation des dossiers de permis d’urbanisme, de construire, de déclaration de travaux…, peut vous aider dans vos démarches administratives et ainsi vous faire gagner du temps. Il est intéressant de noter qu’en Belgique de nombreux architectes sont également auditeurs énergétiques et/ou conseillers PEB.

Moyens :

La confiance entre le client et l’architecte est capitale pour la réussite du projet, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à rencontrer plusieurs architectes avant de s’engager. Dans la mesure où la meilleure publicité d’un architecte est l’ensemble de ses interventions et de ses clients, il est toujours intéressant de voir ses références et de visiter ses réalisations. Si l’expérience est un critère de choix important, il ne faut pas exclure les jeunes architectes souvent très sensibles aux questions environnementales et énergétiques et enthousiastes à l’idée de réaliser leurs premières références.

S’informer :

En France, auprès de :

En Belgique, auprès de :

Quelques infos générales

Les missions confiées à l’architecte font obligatoirement l’objet d’un contrat.

Rémunération : les honoraires d’un architecte se négocient préalablement à la signature du contrat, selon les missions qui lui sont confiées, il peut s’agir d’une rémunération au forfait, au pourcentage du coût des travaux ou à la vacation horaire.

Contrairement à ce que l’on croit couramment, faire appel à un architecte ne coûte pas forcément plus cher :

  • faire appel à un architecte c’est avoir l’assurance d’une mise en concurrence entre entreprises dans la mesure où il est indépendant et n’a aucun lien contractuel ou financier avec les entreprises ;
  • n’ayant d’autres intérêts que la satisfaction de son client, l’architecte cherchera toujours la solution la plus adaptée à chaque situation.
  • C’est avoir une garantie contre les désordres et malfaçons pour lesquels l’architecte peut être reconnu responsable pendant 10 ans, c’est notamment pourquoi il est obligatoirement assuré pour couvrir l’ensemble des actes qui engagent sa responsabilité professionnelle.